dimanche 21 mai 2006

La fête est finie, petite elfe.

elfe

La nuit qui tombe ne dérange absolument
Les fêtards braillards, avinés et tous hurlants,

La lune levée à l'étoilé firmament

Contemple d'un air triste tout ces gens criants.

Et, perdue au milieu de la foule et des rires,

Une petite elfe ne demande qu'à partir.

L'ambiance fausse et ces rires voyants, forcés,

Une fois de plus, on bel et bien démontré

Que l'amusement ici n'est que tromperie,

La joie n'est que feinte, tout le monde s'ennui.

Et ceux-là, les fêtards, cherchent tous à se noyer,

Dans l'alcool et autres, pour faire semblant d'aimer

Et d'apprécier de retrouver ainsi la nuit.

Perdue, ne sachant ce qu'elle peut bien faire ici,

Une petite elfe solitaire demande

D'une voix mélancolique et à la fois tendre

A son âme, à la lune ainsi qu'à ses rêves,

Pitié, je hais cet endroit...que me l'enlève

De la vue, ou sont donc passés mes jolis songes?

Car elle, c'est la peur des autres qui la ronge.

Violents, violeurs, trop près de la malheureuse,

Elle se met à courir. Une terreur affreuse

S'empart d'elle et se met à faussement la guider

Loin, vers l'oubli même de sa personalité.

La fête est finie. Avait-elle vraiment commencée?

Zyl

Posté par Zyl d Aeryel à 17:54:00 - - Permalien [#]