vendredi 23 juin 2006

apocalypse salvatrice

Yeux noirs, flottant dans l’abysse du néant enveniméLarmes glacées, tombant sur un sol baigné d’anxiétéMalheur aux vieux vivants animés de drame refouléSur cet astre rappelant l’enfer des ignorés voilésCadavres et corps violés, mutilés par la vie vantéeDes exploits dissimulés, des fiertés inexploréesTorrent d’angoisse alarmant, inondant les penséesPlongeant dans la noirceur tous ces pauvres dieux refoulésMains crispées, dépouilles contractées, de heurts empoisonnés Regards demi-ouverts, cherchant la cause des désespérés Ne voyant... [Lire la suite]
Posté par ranorny à 22:25:00 - - Permalien [#]

vendredi 23 juin 2006

poeme/chanson

Mais bon sang, remue-toi!Frappe-moi pendant que tu y es,Mais ne reste pas là comme ça,À me regarder,Ton silence est pire,Que toutes les paroles,Lentement il m’aspire,Dans une course folle,Tu m’a dis que tu monteras,Au ciel avant ton heur,Mais je ne te crois pas,À ton plus grand malheur,Et puis tu m’as quitté,Sans un regard en arrière,Et puis tu m’as laissé,Toi et ton cœur de pierre,Mais bon sang, engueule-moi!Frappe-moi pendant que tu y es,Mais ne reste pas là comme ça,À me regarder,Maintenant c’est fini,Et je me vide de mes... [Lire la suite]
Posté par ranorny à 22:26:00 - - Permalien [#]
vendredi 23 juin 2006

amour impossible

"Maellon, mais pourquoi?Pourquoi ça ne marchera pas, toi et moi ? Je t'aime, tu m'aime, ces raisons suffisentIl ne faut pas tenir compte de ce qu'ils disent !""Oh, naursarn, j'aimerais Tant que ce que tu dises soit vraiMais ces gens là ne comprendront jamaisEt c'est ce qui doit etre fait""Non, je ne veux pas de ce destinNotre amour, c'est ce dont nous avons besoinIl ne faut pas tenir compte des simples apparencesIls osnt jaloux, parce qu'aimer, ils n'ont pas eu cette cahnce""Petit hobbit,... [Lire la suite]
Posté par ranorny à 22:26:00 - - Permalien [#]
vendredi 23 juin 2006

le loup

Un loop chante sa ballade à la luneIl a marché, il vient d'au delà des dunesSon instinct le rattrape, ses crocs il dénudeEnvolée, la fatigue de la marcheEn bon prédateur, il repart en chasseIl s'en va, a pas de loup, sans laisser de traces...Le sang coule le long des babines du tueurLe rouge et les plumes sont les seules traces de couleurSur le pelage sombre de celui qui ignore la peurIl reprend sa course, sa faim assouvieIl ne doit pas flaner, la quete n'est pas finie:Trouver un nouveau territoire pour sa meute et lui.... ... [Lire la suite]
Posté par ranorny à 22:27:00 - - Permalien [#]
vendredi 23 juin 2006

la vie

J'ai réalisé tout à coup, qu'une vie on en avait qu'une,Au fond je le savais, mais grâce à cette belle lune,Qui égaye la dure pénombre de cette douce nuit,Devant ce beau spectacle de la nature, dans mon lit,J'ai enfin compris, qu'il ne fallait pas tout gâcher,A cause de quelques complexes me semblant si laids,Il faut prendre la vie comme un magnifique cadeau,Si seulement on pouvait se sentir tel un poisson dans l'eau,On craque tous un jour, on est tous triste un jour,Plein de personnes se retrouvent dans notre cas, toujours,On se... [Lire la suite]
Posté par ranorny à 22:27:00 - - Permalien [#]
vendredi 23 juin 2006

mort d'un enfant innocent

La peine est immenseLe coeur est innocentL'esprit est en transeLe bonheur est absentEsprit transporté au cielMort de son cher soleilEnfant mort si petitEmportant avec luiLa joie de ses parentsQui l'aimaient si tendrementIl n'est pas fautifIl était pourtant chétifTué par l'amour d'une mèreTué par une innocente mèrePendant la guerre des nazisSa mère regardant dehors vitLes allemands s'approcherVoulant arrêter les pleurs de son bébéPrit un coussin et appuya son visageBébé mort à si peu d'âges"Qu'est-ce que j'ai fais !A mon tendre... [Lire la suite]
Posté par ranorny à 22:28:00 - - Permalien [#]
vendredi 23 juin 2006

chateaux en espagne

Avec toi, j'ai bâti tous les plus grands chateauxSur les plages dorées, sur le sable chaudDu pays éternel du tango et de la corridaOù je resterais seulement avec toi ...Chateaux dans lequels on se mettait à rêverD'un monde meilleur où l'on pourrait s'aimer,Où ses briseurs de songes seraient inexistantsEt où ils ne viendront pas en les piétinants.Les rêves, on les bâtit avec notre espoirQui continuait à briller dans la nuit la plus noireAlors qu'ils ne viennent plus jamais détruireNos rêves et nos espoirs d'un nouvel avenir.Ces... [Lire la suite]
Posté par ranorny à 22:28:00 - - Permalien [#]